Le crowdfunding à la rescousse de l’astronautique. Partie 2.

Publié: août 9, 2013 par futurscience dans Spatial
Tags:, , , , , , , ,

La semaine dernière nous avions parlé des projets de crowdfunding (financement participatif) réussis et avant de passer au cas des projets qui ont rencontré moins de succès il convient de revenir sur le cas de la campagne menée par Planetary Resources pour financer son petit satellite d’observation ARKYD. En effet, il s’agît à l’heure actuelle du projet astronautique ayant rencontré le plus grand succès depuis les débuts de l’ère du crowfunding. C’est ainsi plus de 1,5 millions de dollars qui ont été récoltés par la jeune start-up soutenue, entre autres, par Larry Page et Eric Schmidt, les patrons de Google (le seuil minimum visé était de 1 million de dollars). Cet argent servira à financer la construction et le lancement d’ARKYD pour que celui-ci puisse réaliser sa mission: repérer les astéroïdes présentant un intérêt en terme de ressources minières. Ces succès ne doivent cependant pas masquer la réalité: il existe aussi des échecs. Le premier que l’on peu citer est celui mené par une équipe de l’université du Michigan concernant la mise au point d’un petit propulseur plasmique, nommé CAT (CubeSat Ambipolar Thruster), qui permettrait de doter les CubeSats d’un moyen de propulsion efficace pour des missions, aussi bien en orbite terrestre qu’en espace plus lointain dans le système solaire. Ce système permettrait de placer l’exploration spatiale à portée de bien plus de monde, notamment les laboratoires de recherche, les universités où même les associations privées. L’objectif financier visé par l’équipe sur kickstarter était de 200 000 dollars. Malheureusement la période de financement de 32 jours n’a permis de récolter que 68 000 dollars et comme le règlement du site l’impose, si le seuil visée n’est pas atteint, aucune somme n’est reversée aux initiateurs du projet. Cet échec n’est néanmoins pas total puisque cette campagne a permis aux chercheurs de se faire connaître et il semblerait que des investisseurs privés soient intéressé par le propulseur CAT. De plus l’équipe envisage de relancer prochainement une deuxième campagne sur kickstarter en réduisant le seuil minimum et en améliorant la publicité faite sur le projet. Affaire à suivre donc.

Autre projet ayant subit un échec lors de sa tentative de se faire financer par la méthode du crowdfunding. Cette fois c’est via le site Indiegogo, concurrent de kickstarter, que la société Golden Spike Company (nous parlions d’elle il y a quelques temps) a tenté de récolter au moins 240 000 dollars pour financer ses projets. Pour rappel, l’objectif de cette start-up crée par Alan Stern est de commercialiser des voyages sur la Lune pour des états, des entreprises où même des particuliers (au tarif, tout de même imposant, de 1.5 milliards de dollars). Par cette campagne de crowdfunding c’est la mise au point de l’architecture et des systèmes nécessaires à une telle mission qui était visée. Au final, seulement un peu plus de 19 000 dollars ont été récolté sur une période de plus de 2 mois. Contrairement au site kickstarter, l’ensemble des fonds récoltés, même si le seuil fixé n’est pas atteint, sont reversés aux initiateurs du projet (moins une taxe que le site s’octroie). Cette campagne représente donc un échec majeur pour la jeune Golden Spike Company et on peut donc se demander quelles autres alternatives de financement elle va chercher dans le futur. Notons néanmoins qu’il semble plus facile de lever des fonds sur kickstarter que sur Indiegogo et les équipes de projets astronautiques l’ont semble t-il remarqué. Il sera intéressant d’observer l’évolution de ce moyen de financement dans le futur et on peu se permettre d’être optimiste lorsque l’on sait que le plus gros succès de crowdfunding jamais réalisé a permis de récolté plus de 15 millions de dollars fournis par plus de 224 000 personnes (pour un jeux vidéo, Star Citizen).

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter.

Le petit propulseur CAT trouvera-t-il l'argent pour permettre l'exploration du système solaire via les CubeSat.

Le petit propulseur CAT trouvera-t-il l’argent pour permettre l’exploration du système solaire via les CubeSat.

commentaires
  1. Corto Maltese dit :

    pour réduire les coûts de façon drastique je pense qu’il faut (malheureusement) recourir massivement au imprimantes 3D…

    by the way : très bon site que le votre🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s