Des robots qui travaillent en équipe pour l’exploration spatiale.

Publié: février 24, 2013 par futurscience dans Robotique, Spatial
Tags:, , , , , , , , ,

On avait déjà parlé du futur de la robotique spatiale dans un précédent article notamment au travers des robots allemands du DFKI et  de son Centre d’Innovation en Robotique à Brème et aujourd’hui ce laboratoire nous présente son nouveau projet: RIMRES (Reconfigurable Integrated Multi Robot Exploration System). Les robots envoyés jusqu’à maintenant sur les corps du système solaire sont à chaque fois seuls et la collaboration entre différentes machines au sol est absente alors que des études ont montrées l’intérêt de tels systèmes se partageant les tâches pour accomplir un même objectif. Ici il s’agît de deux robots: un rover nommé SHERPA et un hexapode (6 pattes) nommé CREX. Le premier transporte le deuxième sous son « ventre » et le dépose une fois qu’il a repéré un lieu qui présente un intérêt géologique ou un interêt en terme de ressources. Les modes de locomotion des deux robots sont différents car pour les grandes distances les roues sont plus adaptés alors que pour l’exploration de cratères, cavités et autres structures difficiles à explorer les pattes robotiques de CREX conviennent mieux. La vidéo ci-dessus montre une animation de ce que pourrait être ce système lors d’une expédition sur la Lune.

La vidéo ci-dessus nous permet de voir que le projet n’est pas qu’une simple animation en image de synthèse et qu’il est même relativement bien avancé. Les robots sont construits et les manoeuvres communes, notamment celles de capture et de libération de CREX, sont en cours de test. SHERPA, d’une masse d’environ 200 kg pour ces tests, aura aussi la possibilité de se servir de son bras robotique comme d’une jambe pour se dégager d’une situation semblable à celle qu’a rencontré le rover Spirit. Il n’y a pas pour le moment de mission prévue par l’agence spatiale européenne utilisant le système RIMRES mais si un jour la décision était prise d’en réaliser une, la Lune serait une destination intéressante, notamment pour effectuer des tâches de spéléologie dans les profonds cratères des pôles et les grottes lunaires à la recherche de caches de glace et d’autres matières. Si vous voulez en savoir plus, c’est ici.

dfki_spacebots-1361342697344-1361375807083

commentaires
  1. […] avions déjà parlé du DFKI ( le German Research Center for Artificial Intelligence) il y a quelque temps pour leur robots destinés à l’exploration spatiale. Aujourd’hui ils présentent leur […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s