Les engins d’Armadillo Aerospace et Masten Space Systems.

Publié: janvier 23, 2013 par futurscience dans Spatial
Tags:, , , , ,

A côté des grandes entreprises du spatial comme Boeing, Lockheed Martin ou Northrop Grumman, il existe de petites sociétés qui cherchent à développer leurs propres engins, en l’occurrence des « landers » qui peuvent décoller et atterrir verticalement (Vertical takeoff, vertical landing ou VTVL en anglais). Armadillo Aerospace (AA) est une de ces sociétés. Fondée en 2000 par le développeur de jeux vidéos John Carmack (Doom, Quake, Rage …), AA compte aujourd’hui 8 employés dont 7 à plein temps et est basée au Texas. La vidéo ci-dessus montre les progrès qu’a réalisé l’entreprise depuis ses débuts et ceux-ci sont impressionnants sachant que la plupart des employés ne sont pas issus du monde de l’astronautique. L’objectif principal d’AA est de parvenir à mettre au point un moyen de transport pour le tourisme suborbital avec un engin VTVL conçu pour 2 personnes (photo ci-dessous).

AA

Pour commercialiser leur vaisseau ils ont signés un contrat d’exclusivité en avril 2010 avec Space Adventures, l’entreprise qui s’occupe d’organiser les vols d’astronautes privés vers l’ISS grâce à des places soyouz mises à disposition par les russes. Bien que ce projet soit toujours dans les plans de la société, l’objectif à court terme a été recentré sur le développement de fusées suborbitales, les STIG (magnifique vidéo ici), pour parfaire sa maîtrise des technologies nécessaires, notamment celles de récupération en cas d’échec au lancement. Armadillo Aerospace a gagné sa crédibilité lors de sa participation au Lunar Lander Challenge, co-organisé par la fondation X-prize (déjà à l’origine du  concours qui a vu naître le premier vaisseaux  suborbital privé atteignant l’espace, le SpaceShipOne). Lors de ce concours qui s’est déroulé sur plus de 4 ans, chaque participant devait construire un véhicule qui atteindrait l’altitude de 50 mètres, puis se déplacerait latéralement sur 100 mètres, et enfin se poserait sur une surface d’atterrissage simple ou de type lunaire. Malgré une domination durant les épreuves des 3 premières années, AA a finalement perdu le premier prix de 1 million de dollars, au profit d’une entreprise nommée Masten Space Systems (une vidéo résumant les temps forts de cette competition en 2009 peut être vue ici).

Masten Space Systems (MSS) est une petite startup de 12 employés basée à Mojave, en Californie. Elle développe le même genre d’engins VTVL que Armadillo Aerospace mais sont objectif principal est différent. En effet, ses véhicules ont seulement pour but d’envoyer des charges scientifiques, d’abord sur des vols suborbitaux mais prochainement sur des vols orbitaux. MSS, fondée par David Masten en 2004, a construit plusieurs engins: le Xombie que l’on peut voir sur la vidéo ci-dessus, le Xaero (que l’on peut voir ici avec son look futuriste et qui a été perdu lors d’un test en septembre 2012) et le Xoie qui a permis de gagner le premier prix du Lunar Lander Challenge. En plus de ces programmes qui sont encore en cours, Masten prévoit de tester pour la première fois cette année son nouveau véhicule nommé XEUS (photo ci-dessous). Ce lander est conçu avec l’objectif d’être utilisé pour transporter du matériel sur la surface lunaire avec une capacité de 14 tonnes en version non réutilisable ou 5 tonnes en version réutilisable. Le corp principal de XEUS est composé d’un étage supérieur Centaur utilisé habituellement sur les fusées Atlas, fourni par United Launch Alliance. Ce véhicule serait aussi potentiellement utilisable pour des missions vers des astéroïdes pour transporter du matériel nécessaire aux astronautes. Pour conclure, que ce soit pour Armadillo Aerospace ou pour Masten Space Systems, leur débuts prometteurs semblent indiquer qu’il est possible de construire des engins spatiaux et de s’impliquer directement dans le spatial sans être forcément au sein d’un géant du domaine. Nous suivrons avec attention les nouvelles provenant de ces 2 entreprises (Armadillo Aerospace a réalisée plusieurs tirs de sa fusée STIG dernièrement mais elle a rencontrée des problèmes aux lancements et tarde à fournir de plus amples informations).

XEUS

commentaires
  1. […] Space Systems(le premier a été détruit lors de son 111ème vol, le 9/11/2012, plus d’infos ici). Il devrait effectuer son premier vol d’ici cet été. D’autres photos récentes […]

  2. […] Space Plane d’Astrium et le véhicule d’Armadillo Aerospace dont nous parlions dans cet autre article. Le Space Plane est un avion classique similaire à un jet d’affaire mais doté d’une […]

  3. […] startup Masten Space Systems vient de publier la vidéo du vol  du 25 mars 2013 de son engin à décollage et atterrissage […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s