Des nouvelles de Deep Space Industries et de Planetary Resources.

Publié: janvier 22, 2013 par futurscience dans Robotique, Spatial
Tags:, , , ,

dsi_logo

Comme prévu, la nouvelle entreprise Deep Space Industries (DSi) vient de dévoiler ses plans pour le futur et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils sont ambitieux. Comme Planetary Resources, son objectif est de développer un nouveau secteur: l’exploitation des ressources présentes dans l’environnement spatial, notamment sur les astéroïdes. Pour parvenir à accomplir cela, DSi prévoit de lancer en 2015 une série de petites sondes de prospection, nommées « FireFly ». D’une masse de 25 kg, ces sondes sont basées sur les cubesats low-cost ce qui devrait permettre d’en envoyer un grand nombre à peu de frais. Après cette phase destinée à repérer des petits astéroïdes passant près de la Terre et présentant une composition intéressante, la société enverra en 2016 des sondes « DragonFlies » d’une masse de 32 kg. Elles auront pour objectif de ramener sur Terre des échantillons des astéroïdes sélectionnés. Chaque mission durera entre 2 et 4 ans et permettra d’associer des sponsors et des scientifiques pour aider au financement. Car c’est bien la le point d’interrogation principal, le financement n’est pas assuré par des grosses fortunes, comme pour Planetary Resources, mais par des sponsors et des potentiels investisseurs privés. Cette méthode doit encore faire ses preuves (la société Golden Spike Company, qui vise à envoyer des hommes sur la Lune espère aussi lever des fonds de cette manière) et il est encore trop tôt pour juger de son efficacité.

Archimedes concept

L’autre grande annonce de DSi est qu’elle est en train de mettre au point la première imprimante 3D pouvant fonctionner en gravité zéro. Cette imprimante permettrait d’utiliser les matériaux présents sur les astéroïdes pour construire directement sur place des pièces utiles pour différentes missions. Par exemple l’entreprise estime qu’il serait intéressant de pouvoir créer des pièces de rechange pour des réparations éventuelles sur des vaisseaux à destination de Mars par exemple. Le marché d’entretien et de maintien des satellites de communication est aussi vu comme une opportunité importante. L’extraction de matière permettant d’alimenter les engins spatiaux en carburant serait ainsi un bon moyen de réduire les coût et d’augmenter les durées de vie.

Pour finir, je mentionnerais rapidement cette vidéo qui vient d’être publiée par Planetary Resources. On peut y voir un prototype en taille réelle de leur premier modèle de satellite, l’Arkyd serie-100, qui permettra de repérer à partir de l’orbite terrestre des astéroïdes pouvant potentiellement faire l’objet d’opérations d’exploitation minière. Premier lancement pour cette sonde d’ici 2 ans. Il y a donc maintenant deux entreprises lancées dans la course à l’exploitation des ressources de l’espace et l’avenir nous dira si cette cette aventure relève de la fiction ou de la réalité.

Edit: Le site de DSi vient tout juste d’être mis à jour, on peut y trouver de plus amples informations. Leur site: Deep Space industries

Fuel-Processor_BV_10-01-2013

commentaires
  1. […] 3D a le vent en poupe. En effet, après Deep Space Industries qui envisage de déployer des imprimantes 3D dans l’espace, c’est au tour de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s