La robotique spatiale du futur.

Publié: janvier 21, 2013 par futurscience dans Robotique, Spatial
Tags:, , , , , , ,

En tant que passionné de spatial et de robotique,  je me devais de parler de l’union de ces deux disciplines. Aujourd’hui l’exploration du système solaire est en intégralité menée par des sondes, des landers ou des rovers. L’humanité dans son ensemble dirige en ce moment même 17 missions robotisées dans l’espace. La plus lointaine est la sonde Voyager 1 qui a atteint les limites du système solaire (à plus de 18 milliards de km de la Terre). La plus rapide (qui est aussi la création humaine ayant atteint la plus grande vitesse) est la sonde d’observation du soleil Helios 2 qui a atteint 70 km/s (252.000 km/h) en 1976. Le rover Curiosity de la NASA est l’engin roulant le plus lourd jamais envoyé sur un autre corps du système solaire (on reparlera de cette fantastique mission prochainement). Mais pour cet article, je vais parler des robots encore à l’état de prototype ou de projet. Les premiers, ceux présents dans la vidéo ci-dessus, sont construits par le DLR (l’agence spatiale allemande). Le robot hexapode que l’on voit en premier se nomme DLR Crawler. Il a été développé pour des missions d’exploration planétaire (par exemple sur Mars) et présente plusieurs avantages: il n’a pas besoin de « chemin » dégagé puisqu’il est capable de grimper sur les rochers et de se faufiler entre les obstacles grâce aux différentes postures qu’il peut prendre. De plus il est conçu pour pouvoir continuer à avancer même avec la perte de plusieurs pattes.

robot_justin

Le second robot de la vidéo porte le doux nom de Rollin’ Justin. L’objectif principal de Justin est d’aider les astronautes dans les stations spatiales ou les vaisseaux d’exploration. Pour cela il a été conçu dès le début comme un robot collaboratif c’est à dire que ses systèmes sont élaborés dans le but de ne présenter aucun dangers pour les humains qui se trouvent à côté de lui. Ses mains préhensiles lui permettent de manipuler les outils utiles pour l’entretien et la réparation des structures spatiales. Il sera d’abord utilisé via un contrôle à distance, depuis la Terre ou depuis une station, mais il est envisagé de le doter d’une plus grande autonomie dans le futur pour qu’il puisse réaliser ces tâches le plus possible sans aide humaine. Des vidéos de ses exploits sont visibles ici et ici. D’autres robots sont développés par le DLR comme le bras résistant aux chocs que l’on peut voir à la fin de la vidéo. Des jambes qui pourraient être adaptées sur Justin ont aussi été développées (vidéo ici).

Dans le même genre il y a le Robonaut 2 (R2) de la NASA, le premier robot humanoïde lancé dans l’espace. Il commence à peine ses tests et devrait permettre de mieux maîtriser l’utilisation de tels systèmes dans un environnement sans gravité. La vidéo ci-dessus montre un autre robot semblable à R2: il s’agit de AILA, conçu en Allemagne, notamment par l’université de Brême. On le voit ici utiliser sa dextérité pour manipuler un tableau de contrôle similaire à ceux que l’on peut trouver dans l’ISS. Ce robot, comme Justin et R2, est d’abord utilisé de manière téléopéré. Il est vrai que ces projets d’assistance à l’homme en milieu spatial ont le vent en poupe en ce moment (les russes développent aussi leur robot assistant S-400) mais plusieurs chercheurs imaginent ce à quoi pourrait ressembler les successeurs de Curiosity. On a vu le Crawler mais ce n’est pas le seul, par exemple le Space Climber (photo ci-dessous), d’un style proche, peut aussi nous donner une idée de ces futurs robots. Récemment, des chercheurs de Stanford et du JPL ont proposés des robots « sauteurs » en forme de boule. Ils seraient adaptés, du fait de leur faible gravité, à l’exploration d’astéroïdes ou de satellites comme Phobos, une des lunes de Mars. Dans tous les cas, il semble probable que dans un futur pas très lointain les robots d’explorations évoluerons vers des formes différentes qui peuvent paraître relever aujourd’hui encore de la science-fiction. Et pour rêver un peu, en cadeau, je vous propose de regarder cette magnifique vidéo qui illustre un ancien projet de la NASA désormais arrêté.

SpaceClimberPT.jpg-be3ad10fb7da2b46

commentaires
  1. […] avait déjà parlé du futur de la robotique spatiale dans un précédent article notamment au travers des robots allemands du DFKI et  de son Centre d’Innovation en […]

  2. Anonyme dit :

    bonjour🙂

  3. Anonyme dit :

    technooooooooo

  4. Un excellent moment passe a vous lire, je vous remercie bien pour cette lecture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s