La situation dans le monde de l’astronautique: La Russie

Publié: janvier 15, 2013 par futurscience dans Spatial
Tags:, , , , ,

SoyouzPour ce post je parlerais de l’astronautique russe, héritière des formidables capacités issues de l’ère soviétique (premier satellite et premier homme dans l’espace). Malheureusement la situation n’est plus celle qu’elle était, le spatial russe est aujourd’hui en crise. En effet, malgré le fait que ce sont les russes qui envoient tous les astronautes vers l’ISS depuis le retrait de la navette américaine en 2011, ces dernières années ont vus survenir de nombreuse défaillances : le lanceur lourd de Roscosmos (l’agence spatiale russe), le Proton, a subit 6 échecs depuis 2007 dont 2 en 2012, un vaisseau ravitailleur progress a été perdu au lancement par une fusée soyouz en août 2011. Mais l’échec le plus marquant est certainement celui de la sonde phobos-grunt qui devait signer le retour de la russie sur le plan de l’exploration spatiale (la dernière mission de ce genre date de 1996). Cette (trop) ambitieuse mission à destination d’une des lunes de Mars s’est soldée par un retour dans l’océan pacifique en janvier 2012, moins de 3 mois après sa mise en orbite terrestre. La cause de cet échec serait due officiellement à une erreur de programmation. Il apparaît aujourd’hui que cette mission a été mal préparée et insuffisamment financée. Suite à cette déconvenue, le premier ministre russe Dmitri Medvedev a même menacé de punir lourdement les responsables.

Phobos-gruntCes incidents mettant en cause la fiabilité du spatial russe n’ont pas empêchés celui-ci de proposer de nouveaux projets visants à renouveler tout le domaine. Une nouvelle famille de lanceurs, nommée Angara, est en cours de conception et remplacera les vieux lanceurs Rockot, Kosmos-3M, Tsyklon et Proton. Ils pourront mettre en orbite des charges utiles comprises entre 2 et 40 tonnes. Une version légère issu de cette famille devrait être lancée en 2013.

Angara

Enfin, un descendent au vieux vaisseau soyouz est envisagé sous le nom de Prospective Piloted Transport System (PPTS). Il devrait pouvoir transporter jusqu’à 6 astronautes (soyouz en emporte 3) et serait possiblement utilisable pour des voyages lunaires voir martiens. Il pourrait être lancé soit par une fusée soyouz améliorée ou par une fusée Angara adaptée pour le vol habité. Sa date de mise en service est encore un mystère mais ne devrait pas se situer avant 2020.

PPTSJe parlerais dans un autre post des projets d’exploration spatiale (notamment vers la Lune) de la russie. Pour conclure, si les russes ne réforment pas leur industrie spatiale profondément, la crise pourrait s’aggraver et la perte de savoir-faire pourrait s’avérer catastrophique pour un secteur aussi stratégique.

commentaires
  1. […] est de conception russe (c’est celui, dans une version moins puissante, de la future fusée Angara). L’objectif à plus long terme pour l’agence spatiale sud-coréenne, la KARI, est de […]

  2. […] avait voulu envoyer l’orbiteur Yinghuo-1 vers la planète rouge lors de la missions ratée Phobos-Grunt. Nul doute que la Chine, en tant que nouvelle grande nation du spatial, retentera sa chance très […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s